View Post

Réussir ses examens grâce à la nouvelle hypnose

Butterfl’eyes organise des ateliers d’hypnose et d’auto-hypnose pour les étudiants.  Ces ateliers ont pour objectif: • Améliorer les performances intellectuelles • Améliorer des aptitudes à l’étude • Faciliter la participation au cours • Trouver les motivations à étudier et réussir • Améliorer la mémoire Pourquoi L’hypnose ? L’hypnose est un outil de changement. Changement dans la façon de ressentir, de communiquer, et de vivre tout simplement ses problèmes. Et comme l’hypnose stimule la créativité, elle permet à la personne de voir émerger des solutions à ses problèmes qui au départ lui paraissaient insurmontables. L’hypnose induisant un état de relaxation et de bien-être, c’est un outil de gestion du stress. Comment est-on en état hypnotique?  On est dans un état naturel très agréable dans lequel on reste toujours conscient et libre de se «réveiller» quand on veut. Ce n’est donc pas du sommeil. On a pas besoin de croire que l’hypnose existe et est efficace. Il suffit d’être curieux de vivre cette nouvelle expérience et d’observer les résultats. Tout le monde est capable de modifier ainsi son état de conscience en étant guidé en toute sécurité par un professionnel de la santé. Dans cet état hypnotique, la pensée est plus puissante et les changements plus faciles. En pratique Vous pouvez choisir entre des entretiens individuels ou participer à des ateliers en groupe.  Prix étudiant des séances: 55 euros par séance en individuel Prix étudiant des séances en groupe: 50 euros par séance Pour connaître l’agenda des ateliers, veuillez vous rendre à la page événements Références bibliographiques: Dr.Eric Mairlot Demander conseil

View Post

Mincir grâce à la nouvelle hypnose

Pourquoi L’hypnose ? L’hypnose permet l’apprentissage des autocontrôles par rapport à l’alimentation par la maîtrise de l’imagerie mentale. L’auto-hypnose est le moyen le plus naturel pour changer d’état. L’hypnose permet de retrouver le plaisir de manger et d’être bien dans son corps. Il permet d’éviter les frustrations des régimes restrictifs et les déséquilibres alimentaires des autres régimes. Vous ne vivrez plus dans la peur de perdre du poids et dans la culpabilité de manger dans le plaisir. Butterfl’eYes organise des ateliers d’auto-hypnose sur les problèmes alimentaires. Enfin un régime efficace à long terme! En effet cette stratégie permet de retrouver le plaisir de manger et d’être bien dans son corps. Il permet d’éviter les frustrations des régimes restrictifs et les déséquilibres alimentaires d’autres régimes. L’auto-hypnose permet d’appliquer plus facilement les principes qui sont parfois difficiles d’accepter quand on a vécu dans la peur de prendre du poids et dans la culpabilité de manger dans le plaisir. Objectifs des exercices d’auto-hypnose • Gestion des sensations de faim ou des envies de manger(faux besoins) • Maîtrise de la perte de contrôle (ex: lorsqu’on commence un paquet, on n’arrive plus à s’arrêter avant de l’avoir terminé…). Cet exemple est typique d’un ensemble de phénomènes d’auto-hypnose négative qui s’installent automatiquement dans certains contextes. Pour retrouver une maîtrise de cette auto-hypnose problématique, on se familiarise d’abord en apprenant l’auto-hypnose positive puis en l’utilisant pour résoudre le problème qui pousse au comportement alimentaire nuisible (qui peut par exemple produire une faim affective ou un besoin impérieux d’engloutir de la nourriture). Si le problème est un stress ou une émotion difficile à gérer, nous recommandons les ateliers d’auto-hypnose pour la gestion du stress et l’accroissement de la confiance en soi: l’affirmation de soi permet , par exemple, de prendre sa place plutôt que de la place. D’autres problèmes contextuels seront travaillés dans ces ateliers: contrariétés, besoin de plaisir, «de douceurs» ou de consolation, habitudes automatisées (réflexes conditionnés…), gestion de l’impulsivité (impulsions, compulsions) • Comment transformer une dynamique d’échec des régimes en dynamique de réussite, comment changer une obsession nuisible (autosuggestion négative) en pensée constructive efficace (autosuggestion positive) ? • Utilisation des sensations de faim pour mincir par ancrage hypnotique visuel, auditif, kinesthésique ou autre. • Apprendre à reconnaître les sensations dues à des émotions, souvent confondues avec des sensations de faim. Ne plus confondre ces sensations permet de ne pas manger pour rien (en finissant par grossir ou vomir). De plus manger pour calmer des émotions, est beaucoup moins efficace qu’utiliser un ancrage hypnotique. • Utilisation de l’auto-hypnose pour s’hypnotiser sur la qualité d’un aliment (goût et odorat) et en tirer un maximum de satisfaction permettant d’atteindre rapidement un état de satiété, sans exagérer la quantité. • Acquisition des stratégies utiles pour restaurer la confiance dans son corps et ses appétences et travailler l’image de soi. Qu’apportent les séances d’auto-hypnose? • Le simple vécu de ces séances guidées lors de l’atelier peut être thérapeutique au moment même: le résultat peut dès lors survenir rapidement. • Certaines auto-hypnoses devront être répétées chez soi régulièrement pour être efficaces. • La pratique régulière de l’auto-hypnose favorise l’équilibre psycho-corporel: être mieux dans sa peau est particulièrement préventif pour les troubles du comportement alimentaire et les troubles dus au stress. En pratique Vous pouvez choisir entre des entretiens individuels ou participer à un atelier en groupe. Un cycle de 15 ateliers portant sur le même thème. A chaque fois des techniques et des exercices différents vous sont proposés de manière à varier vos expériences auto-hypnotiques et les approfondir. Si le participant doit s’engager à suivre au moins 3 ateliers, le cycle peut-être commencé par n’importe lequel. Il est possible de les suivre dans le désordre ou les répéter l’année suivante. Prix des séances: 65 euros par séance Références bibliographiques: Dr. Eric Mairlot   Demander conseil Nouveau: Retrouvez aussi cette thématique en réalité virtuelle

View Post

Devenez un ex-fumeur heureux grâce à la nouvelle hypnose

Un traitement facile et efficace en toute conscience Dr. Eric Mairlot Pourquoi L’hypnose ? Pour utiliser d’autres ressources que la volonté! On utilise l’hypnose depuis très longtemps pour le sevrage tabagique car beaucoup de fumeurs ont compris que la volonté seule ne suffit que rarement pour arrêter. Seuls 2 à 5 % des ex-fumeurs durables le sont devenus sans aide professionnelle. Les autres rechutent régulièrement.  En effet, la dépendance à la nicotine est très forte puisque classée par l’OMS comme deuxième drogue dure n’(après les opiacés: héroïne, morphine, opium et devant l’alcool et la cocaïne). La nouvelle hypnose n’a plus besoin d’utiliser l’autorité ou la fascination mais bien de véritables techniques de mobilisation des potentialités psycho-physiologiques de la personne. Non seulement la personne garde sa volonté en hypnose mais elle rajoute sa volonté subconsciente, bien plus efficace pour se libérer d’une dépendance.  Les résultats sont durables. Après quelques jours suivant l’arrêt définitif l’ex-fumeur:  1) se sent plus calme que lorsqu’il était fumeur 2) garde un poids corporel proche de celui de départ. En effet, l’hypnose permet de se libérer des envies et donc il ne cherche pas à compenser. 3) se sent mieux physiquement et mentalement car l’hypnose renforce les capacités à gérer les émotions et augmente la confiance en soi. Objectifs Le traitement est efficace car il travaille toutes les difficultés du fumeur: il permet la perte des dépendances physiques, psychologiques conscientes et inconscientes et des habitudes. Il est axé à la fois sur l’aide à se libérer plus facilement du tabac et sur la prévention de la rechute. Comment est-on en état hypnotique? On est dans un état naturel très agréable dans lequel on reste toujours conscient et libre de se «réveiller» quand on veut. Ce n’est donc pas du sommeil. On n’a pas besoin de croire que l’hypnose existe et est efficace. Il suffit d’être curieux de vivre cette nouvelle expérience et d’observer les résultats. Tout le monde est capable de modifier ainsi son état de conscience en étant guidé en toute sécurité par un professionnel de la santé. Dans cet état hypnotique, la pensée est plus puissante et les changements plus faciles. En pratique Vous pouvez choisir entre des entretiens individuels ou participer à un atelier en groupe. Le 1er Rendez-vous (1h) est individuel quelque soit le choix. il faudra répondre tout d’abord à un bref questionnaire qui permettra un premier échange avec l’hypnothérapeute afin de répondre aux questions personnelles du fumeur. 5 séances de groupe (2h chacune) ou individuelles (1h chacune) • La première séance décrit l’hypnose et comment elle va être efficace. Ensuite, on apprend des trucs pour se réhabituer des gestes… • Les 2ème et 3ème séances préparent le conscient et l’inconscient à l’arrêt du tabac au jour J. On doit donc fumer sans faire aucun effort pour diminuer le nombre journalier de cigarettes, jusqu’à ce jour «J.» • Le jour de la quatrième séance, arrêt définitif le matin (jour «J») • Lors de la 5ème séance de groupe, on apprend des techniques d’auto-hypnose pour gérer le stress et les émotions comme l’irritabilité et la nervosité qui peuvent survenir au début. On apprend aussi à faire passer les éventuelles envies de plus en plus vite. Prix des séances: 65 euros par séance Si vous n’osez pas arrêter de fumer par crainte de prise de poids, de nervosité ou d’anxiété, nous vous suggérons de participer aux ateliers d’auto-hypnose traitant ces sujets avant le groupe de sevrage tabagique.  Références bibliographiques: Dr.Eric Mairlot Demander conseil

View Post

L’alcool et l’hypnose, une approche centrée sur la solution

Trop de thérapeutes vous invitent à dîner et puis vous disent ce qu’il faut commander. J’invite un patient à un dîner psychothérapeutique et je lui dis: « vous commandez ce que vous voulez. Milton Erickson Autrefois on qualifiait les personnes d’alcooliques. L’alcoolisme était le résultat d’un processus de maladie unitaire primaire, progressif, irréversible et fatal qui affectait tous les buveurs de la même façon. Les clients présentant un problème d’alcool étaient considérés comme dans le déni et résistant au traitement. Maintenant nous parlons plus souvent d’abus d’alcool ou de la problématique du buveur. L’hypnose amène tout doucement un changement de la mentalité qui a traditionnellement véhiculé des idées pessimistes sur la population des buveurs. Toutes les personnes  désireuses de prendre soin de sa santé, possèdent les ressources et les forces nécessaires pour résoudre leurs propres problèmes. Il y a de nombreuses formes d’alcoolisme, peut-être autant qu’il y a de sujets qui ont des problèmes avec l’alcool. Ainsi nous avons le sentiment que le traitement proposé ici n’est qu’une des nombreuses stratégies possibles. L’accent est mis sur la santé mentale par opposition à la maladie mentale. L’intérêt va porter avant tout sur le succès du client face à ses problèmes. Les forces du client, ses ressources ainsi que ses compétences vont être valorisées plutôt que ses manques et ses incapacités. L’hypnothérapeute va rechercher ce qui va bien et étudier comment l’utiliser. Les séances de traitement sont consacrées à découvrir  la réponse du client au problème. Insister sur les attitudes saines nous amène à penser que les clients ont les réponses à leurs problèmes. L’objectif de l’hypnothérapeute est d’obtenir que le client précise les caractères spécifiques de sa solution personnelle. « L’hypnothérapeute rend service au client en apprenant la façon personnelle qu’à celui-ci de conceptualiser le problème qui le pousse à se faire soigner « (Milton  Erickson) Mais souvent les plaintes que les clients exposent au thérapeute ne sont que le sommet de l’iceberg, ce sont souvent les manifestations superficielles de problèmes sous-jacents plus profonds et plus pathologiques et qui exigeront un traitement plus profond et prolongé. Les personnes atteintes d’abus d’alcool souffrent d’une dépendance organique à l’ingestion d’alcool. Les cellules de la personne, en particulier les cellules cérébrales, réclament leur dose régulière d’alcool. Chaque personne a un profil différent selon son environnement social, la quantité et la nature de l’alcool ingéré et surtout sa personnalité. De manière générale, il semble que ces personnes utilisent l’alcool comme un traitement. Pour calmer leur timidité, leur fragilité émotionnelle, leur difficulté à affronter les autres ou les problèmes de la vie, ils ont choisi la fuite dans l’alcool qui procure une démobilisation. La prise en charge de la personne par l’hypnose est centrée sur : L’aspect comportemental L’anxiété L’état dépressif qui accompagnent généralement l’alcoolisme. Dès la première consultation, il est primordial de bien connaître la vie quotidienne de la personne. A quels moments boit-il ? Seul ou entre amis ? Quelle quantité ? Quel type d’alcool ? Ces informations vont nourrir les suggestions thérapeutiques. Les suggestions sont de nature : Relaxantes : apaiser l’anxiété, installer la confiance. Aversives : l’alcool = dégoût, incompatibilité avec l’alcool. Encourageantes : valoriser et renforcer la décision. Personnelles : adapter le discours suivant les particularités de chacun. La fréquence des séances d’hypnose contre l’alcoolisme Les séances doivent être rapprochées les premières semaines. Références bibliographiques:  « L’alcool, une approche centrée sur la solution  » Insoo Kim Berg et Scott D. Miller Demander conseil

View Post

L’hypnose et la gestion du stress

Le stress, s’il peut être considéré comme un stimulant, peut engendrer de l’anxiété, des insomnies, et parfois des états dépressifs accompagnés de troubles somatiques. L’hypnose diminue très rapidement l’impact des agents stressants, quelle qu’en soit l’origine. Elle permet au patient en état hypnotique de lever lui-même ses inhibitions. La Gestion du stress en entreprise Le monde de l’entreprise exige beaucoup de la part des salariés, l’anxiété fait partie intégrante de la vie professionnelle. S’il peut être un moteur important pour avancer au quotidien, le stress peut aussi devenir paralysant s’il est mal vécu. Des troubles du sommeil aux maux de dos, en passant par une fatigue persistante et une concentration qui s’effiloche, les conséquences du stress peuvent être difficiles à vivre. Si les sources du stress sont différentes pour chacun d’entre nous, certaines techniques peuvent permettre de mieux le gérer et l’hypnose en est une. Des gestes à adopter aux habitudes à perdre, voici quelques conseils de gestion du stress pour mieux vivre au travail. Apprendre l’auto-hypnose au sein même de l’entreprise vise à mieux gérer : Le stress. La fatigue (tonus). Les performances intellectuelles ou manuelles. Les situations ponctuelles comme le fait de prendre la parole en public. Les rencontres stressantes (les entretiens avec un supérieur, un client mécontent…)  Les ateliers d’auto-hypnose permettent d’apprendre un ensemble d’attitudes et de techniques à mettre en pratique soi-même par la suite. Ainsi, on découvre progressivement un savoir-être et un savoir-faire nouveaux. Harcèlement, stress, burn-out, violence, addiction… le travail peut devenir un lieu de souffrance psychique… En tant qu’hypnothérapeute formée à l’Institut de Nouvelle Hypnose, je vous propose mes services. Je me rends dans votre entreprise pour donner à votre personnel une formation en auto-hypnose afin de gérer le stress physique, émotionnel, et social d’une manière significative. Je reçois également mes patients individuellement ou en groupe dans le cadre de différents ateliers. Je propose également aux entreprises un « atelier Gestion du stress » lors d’une matinée ou d’une après-midi au sein même de l’entreprise. Lors de cet atelier, je mets en hypnose un groupe de personnes (pouvant aller jusqu’à 20 personnes) ayant le même objectif, à savoir faire disparaître ou fortement diminuer l’état de stress dans lequel elles se trouvent. Des résultats significatifs apparaissent très rapidement et ne nécessitent que quelques séances collectives. Entre autres, ces personnes pourront apprendre l’auto-hypnose qu’elles pourront par la suite pratiquer en privé. Demander conseil

View Post

L’hypnose et la confiance en soi

L’hypnose est un outil de changement. Changement dans la façon de ressentir, de communiquer, et de vivre tout simplement ses problèmes. Et comme l’hypnose stimule la créativité, elle permet au patient de voir émerger des solutions à ses problèmes qui au départ lui paraissaient insurmontables. L’hypnose induisant un état de relaxation et de bien-être, c’est un outil de gestion du stress et d’accroissement de la confiance en soi. Demander conseil

View Post

L’hypnose, une solution à vos troubles sexuels

Troubles de la sexualité L’hypnose pour traiter la frigidité et l’impuissance. La perte du désir sexuel conduit à la frigidité chez la femme et à l’impuissance chez l’homme. Si l’on exclut les causes organiques, restent les causes mentales qui sont à l’origine de la plupart des cas. L’impossibilité d’accéder au désir peut être un symptôme isolé, en rapport avec une situation conflictuelle conjugale, un deuil ou un stress récent. Ce symptôme peut aussi faire partie d’un syndrome dépressif qui allie classiquement fatigue, pessimisme, perte d’intérêt pour la vie en général, y compris pour la vie sexuelle. Le traitement de la frigidité et de l’impuissance repose d’abord sur la compréhension des causes déclenchantes et sur le traitement de l’éventuel syndrome dépressif. Les séances d’hypnose seront orientées vers la résolution de cette dépression. Pour vivre sa sexualité, il faut être libre de toute rumination, culpabilité. Le thérapeute doit aller au plus près des difficultés évoquées par son patient et les aborder les unes après les autres. Suggestions thérapeutiques : Passer le corps en revue et vérifier la tranquillité de l’équilibre dans chaque partie. Relance de la vie fantasmatique : imaginer des scènes érotiques, réveil des zones érogènes. Commande physiologique des sécrétions vaginales (lubrification) et pour l’homme de l’afflux sanguin nécessaire à la turgescence de la verge. C’est là le lien organique : produire avec des mots et des images des réactions hormonales, des modifications physiologiques. Traiter le vaginisme avec l’hypnose Le vaginisme est l’impossibilité pour la femme de laisser pénétrer dans son vagin le sexe de son compagnon. La contraction involontaire des muscles du vagin empêche même l’introduction d’un spéculum gynécologique ou d’un doigt. Toute tentative est vécue comme douloureuse, angoissante entraînant une contracture des muscles du petit bassin. Cette peur peut évoluer vers une phobie. Cette affection n’empêche pas la femme d’éprouver du désir et du plaisir sexuel (par des orgasmes clitoridiens). La stratégie thérapeutique repose sur l’imagerie sous hypnose. Pendant l’hypnose, il est demandé à la patiente de visualiser la possibilité d’une pénétration et de décrire ce qu’elle ressent dans son corps : crispation, fermeture, etc. et adapter les exercices en fonction de ses progrès. La participation éventuelle du partenaire peut être un élément déterminant dans le succès du traitement. Suggestions thérapeutiques : Parfois apparaissent des éléments qui viennent enrichir le tableau d’installation du vaginisme. I l semble que la violence du refus soit égale à la violence du désir. Obtenir une relaxation, en particulier des muscles périnéaux. Les exercices portent en premier lieu sur la respiration puis sur les postures. Fantasmer sous hypnose une relation sexuelle avec pénétration pour dédramatiser l’acte sexuel, le rendre accessible, son impossibilité étant due à une surévaluation de sa charge symbolique. L’imagerie visuelle porte sur des scènes amoureuses hallucinées, imaginées jusqu’à une participation corporelle satisfaisante. Suggérer l’acte sexuel comme une complémentarité et non comme une fusion où l’un et l’autre se perdent en s’interpénétrant. Le contenu précis des suggestions est fourni ou s’inspire du vécu de la patiente. Les exercices, nombreux, sont fonction des patients, de leurs liens et rituels. Le nombre de séances d’hypnose pour traiter le vaginisme et leurs résultats varient selon l’intensité initiale de la phobie. Traiter l’anorgasmie avec l’hypnose Il arrive que la femme ait une vie sexuelle normale, hormis l’accès à l’orgasme. Le désir est présent, les fantasmes aussi, mais la montée du plaisir semble brutalement interrompue. Il n’y a pas d’aboutissement orgasmique à l’excitation sexuelle. Cette inhibition est parfois secondaire à des troubles conjugaux plus ou moins récents. Mais dans la grande majorité des cas, la femme n’a jamais ressenti un orgasme. Nous parlons là de l’orgasme clitoridien qui est le plus fréquemment accessible puisqu’il est possible de l’obtenir dès l’enfance par la masturbation. Si la femme a déjà connu une vie sexuelle harmonieuse et satisfaisante, le travail thérapeutique consistera à retrouver, sous hypnose, par une régression en âge, l’équilibre sexuel de l’époque. Dépasser un deuil, surmonter des mois de dépression, oublier un conflit, une rupture pour accéder de nouveau à un peu d’insouciance indispensable à l’orgasme. Quand l’orgasme n’a jamais pu être déclenché (depuis la naissance), la stratégie est différente. Il s’agit de faire ressentir une sensation inconnue. Là, le travail du thérapeute consiste à réunir et installer tous les éléments conditionnant l’orgasme. Suggestions thérapeutiques : Comprendre par les exercices habituels sous hypnose ce qui a rendu impossible l’accès à l’orgasme : le plaisir interdit. Dans les cas d’anorgasmie récente, les suggestions réveillent les fantasmes par la construction d’images érotiques sous hypnose. Chaque étape de la montée du plaisir est parcourue à nouveau pour rétablir les bons réflexes. Dans les cas d’anorgasmie primaire (orgasme inconnu), les causes les plus fréquemment rencontrées sont – craindre d’être dépendante de celui qui a le pouvoir de faire jouir. – Idéaliser l’amour absolu au point de le vouloir platonique. – Considérer l’orgasme comme une manifestation trop animale donc dégradante. – Tenir les partenaires sexuels en échec. – Attendre indéfiniment l’amant idéal, A l’aide des informations obtenues, construire les suggestions opportunes. Le nombre de séances varie de deux à dix suivant les cas, voire davantage, en sachant que la collaboration du conjoint facilite la thérapie. Référence bibliographique  Daniel L . Araoz et Robert T. Bleck Demander conseil

View Post

Sortir de la dépression grâce à la nouvelle hypnose

« La dépression, c’est le novembre de l’âme, le décembre du désir » Philippe Labro  L’hypnose peut vous aider à sortir du fond du trou… La dépression est souvent due à l’accumulation de souffrances et d’émotions négatives, à partir d’événements ponctuels traumatisants et/ou d’un vécu longtemps empreint de difficultés ( séparation, divorce, décès, période de stress ou de solitude, manques, accompagné souvent d’un état d’anxiété). Une personne dépressive est usée par la lutte permanente qu’elle vit face à ses problèmes. Il faut donc l’aider à se soigner, ce qui veut dire …l’aider à prendre conscience de ce qui est la cause de cette dépression et se débarrasser de ce qui l’empêche de guérir. Cela peut provenir de l’attachement au passé, à la famille, au manque de lâcher prise, à son côté rancunier, à l’impression d’étouffement, à l’impression de se sentir prisonnier, à l’impression que son passé fait partie de soi… Se soigner veut dire…Prendre soin de soi La dépression est considérée comme une maladie qui peut prendre plusieurs visages. On peut la reconnaître aux signes suivants: tristesse insoutenable, fatigue anormale, envie de rien du tout, tout devient difficile et stressant, tout fait peur, perte d’appétit ou trop d’appétit, dépendances, perte de libido, repli sur soi, douleurs, tensions musculaires inexpliquées, migraines, insomnies ou sommeil trop long…bref de nombreux symptômes et qui peuvent varier selon les personnes. La dépression peut-être masquée et prendre la forme d’une maladie grave.  Il existe différentes formes de dépression( légère-grave-bipolaire-chronique…) Comment débute une dépression: On vit mal une épreuve et avec le temps, ce ressenti négatif  ou ces émotions négatives contenues et imprimées, peuvent diminuer…Tout va bien alors. 
Mais si le problème reste entier et qu’on essaie de l’ignorer en le mettant de côté…rien ne va plus! Notre esprit fonctionne avec des ressources limitées. Avec le temps et l’accumulation constante d’évènements plus ou moins traumatisants, plus ou moins difficiles, les ressources sont de moins en moins disponibles pour tout gérer… Il y a des signes avant-coureurs : angoisses ponctuelles ou chroniques, crises de panique…
 Arrive un jour où brusquement, notre esprit n’a plus assez de ressources pour maintenir à distance tous ces ressentis négatifs accumulés. Alors notre esprit s’effondre, se noie dans un océan de souffrance, il ne peut plus récupérer en se reposant car il ne peut plus se reposer. Tout cela peut s’accompagner de maladies, envies de suicide…. C’est comme un trop plein de colère, de stress, de douleur, de tristesse, de manque, de culpabilité, de dégoût, de solitude, d’injustice…. et arrive les angoisses… Les angoisses sont le signal d’alarme… qu’il est urgent de faire quelque chose! Tout déborde alors… Le problème n’est donc pas la dernière goutte qui fait déborder le vase, mais toutes ces choses accumulées . Pourquoi l’hypnose? L’hypnose est l’outil par excellence pour  libérer les émotions refoulées, pour prendre conscience de vos pensées limitatrices et pour mettre en branle les ressources insoupçonnées qui dorment à l’intérieur de vous. Vous avez le choix de lâcher ou de lutter. Vous êtes un être unique avec des valeurs exceptionnelles. Vous pouvez reprendre la maîtrise de votre vie… Vous en valez la peine! L’objectif est de vous redonner confiance en vos possibilités. Cette thérapie va enfin pouvoir vous aider à vous sortir de votre situation. Vous aller recommence à espérer,  coopérer vraiment, et  retrouver l’énergie . L’Hypnothérapie aborde la dépression de manière globale: * Travail à la fois sur l’origine et sur les causes profondes du symptôme. * Travail sur le renforcement de l’ego sur la confiance en soi et l’estime de soi. Vous retrouvez confiance en vous, votre amour-propre vous rend combatif, il y a en vous les forces nécessaires pour vous guider vers la guérison. * Relaxation. Votre corps retrouve des sensations de détente, vous avez le droit désormais d’aller mieux. * Installation d’une dynamique de changement positif continu et des meilleures capacités d’adaptation. * Remplacement des pensées négatives par des pensées positives et un dialogue intérieur constructif. * Plus d’énergie et de dynamisme. Cette accompagnement aura pour effet de vous remettre en contact avec le sens véritable de votre vie. Les résultats: Dans les cas de dépression, le traitement par l’Hypnose est souvent plus long, et le nombre de séances varie avec chaque Patient. Les Patients, en puisant dans leurs ressources personnelles, qui contiennent absolument tout ce qui leur est nécessaire pour se sortir de la situation qu’ils traversent, retrouvent une énergie, une nouvelle envie de vivre, qui leur permet de se ressaisir, de remonter la pente, et de reprendre une vie sociale. Le but, quand c’est possible, est de rendre rapidement les Patients à la vie active, afin qu’ils ne passent pas des journées entières à « ruminer » sur leur sort et leurs ennuis. Il est indispensable que l’Esprit s’occupe et soit distrait par une activité ou des tâches diverses, en compagnie d’autres personnes. Demander conseil

View Post

L’hypnose phénoménologique, un remède au harcèlement moral

Le harcèlement demeure une réalité sur laquelle on ne peut pas fermer les yeux.  Heureusement, l’hypnose permet au harcelé de se délivrer psychologiquement de son harceleur. « Le harcèlement fait référence à un comportement abusif, répété, dirigé à l’encontre d’un salarié ou d’un groupe de salariés et comportant des risques pour la santé et la sécurité. »  La dignité autant que l’intégrité physique ou psychique de la personne peuvent être affectées. En général, c’est toujours la même personne qui est la victime du harcèlement au travail. Que ce soit dans un cadre privé ou professionnel, le harcèlement est considéré comme « abusif ». C’est  un comportement qui humilie, fragilise ou menace la personne mentalement et physiquement. Il intervient souvent dans une situation d’abus de pouvoir ou d’utilisation abusive de moyens dans laquelle la victime ne peut se défendre. Dans les cas de harcèlement moral, il s’agit toujours de comportements négatifs voire destructifs, verbaux et non-verbaux, que l’on peut décrire comme étant hostiles, humiliants, dégradants et offensants.  Le harcèlement comporte une composante répétitive : il s’étale dans le temps et ne se confond pas avec un conflit occasionnel. Les conséquences du harcèlement psychologique peuvent être désastreuses. En effet, la violence psychologique entraîne : • Des souffrances psychologiques telles que l’anxiété, le stress, la dépression. • Des problèmes de santé tels que fatigues, dépendance à l’alcool ou à la drogue, insomnie • Des problèmes sociaux, scolaires, professionnels et financiers. • Des complexités relationnelles et conjugales. Font d’ailleurs partie intégrante du harcèlement moral les violences verbales au sein du couple. Le harcelé commence par s’isoler et souffrir de troubles de la socialisation : il se referme sur lui-même et présente des risques de phobie sociale. Il sombre dans la dépression mélancolique, éprouve un sentiment d’abandon, une faible estime de soi et une culpabilité qui le plonge dans un état dépressif grave. Enfin, il peut en venir à adopter des comportements suicidaires. La victime peut se programmer pour se libérer de son harceleur. En reprogrammant son subconscient, le harcelé peut se relever du harcèlement psychologique. Dans le harcèlement moral, les mots tuent. Dans le domaine du subconscient, en revanche, les mots peuvent sauver la vie : de la même manière que le harcèlement psychologique induit une déstabilisation psychologique, l’hypnose peut induire la guérison et la réussite. Parmi les outils de l’hypnose, l’affirmation positive apparaît comme l’un des outils les plus appropriés : elle permet au harcelé de détourner lui-même les mots pour en tirer personnellement et efficacement des avantages qui le conduiront vers la guérison. Demander conseil